venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

Décès du réalisateur et producteur de télévision Pierre-André Boutang (1937-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décès du réalisateur et producteur de télévision Pierre-André Boutang (1937-2008)

Message par condorcet le Ven 22 Aoû - 21:00

Alain m'apprend à l'instant la disparition d'un professionnel reconnu de la médiation littéraire télévisée sinon de la télévision culturelle.
Le Monde évoque son parcours :
http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/08/22/pierre-andre-boutang-producteur-et-realisateur_1086763_0.html

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du réalisateur et producteur de télévision Pierre-André Boutang (1937-2008)

Message par condorcet le Mer 27 Aoû - 19:47

Le peu d'échos réservé à la mort de Pierre-André Boutang semble indiquer que la "starisation" des journalistes de télévision est un phénomène limité dans le temps. Il serait trop long et peut-être un peu rébarbatif d'évoquer point par point la longue carrière de Pierre-André Boutang, aussi souhaiterais-je revenir sur l'émission dont il fut le réalisateur, "Archives du XXème siècle".
D'abord et à mon grand dépit, l'Ina (Archives pour tous) ne propose d'extraits d'émissions substantiels à l'internaute.
Pourtant, ce programme se proposait d'interviewer pour la postérité les auteurs les plus choisis : issu du Service de la Recherche de l'ORTF (Office de Radiodiffusion-Télévision française) à l'ambition inversement proportionnelle aux moyens qui lui étaient alloués - 15 personnes pour forger une télévision créative sur le fond comme sur la forme -, ce programme est produit (conçu : un producteur de télévision n'est pas un financier contrairement à son alter ego du cinéma) par Jean-José Marchand et réalisé par Pierre-André Boutang.
Le catalogue des entretiens tournés entre 1971 et 1978 est très hétérogène : Paul Morand, John Dos Passos, Ungaretti. Ces émissions sont destinées à être diffusées après la mort de l'interviewé et n'obéissent pas à une logique publicitaire mais à une évocation de l'oeuvre dans son intégralité. Beaucoup ne le seront jamais hélas (de mémoire car éloigné des mes notes, je dirais que la collection "Archives du XXème siècle" compte 38 émissions diffusées pour 80 non diffusées).
Paul Morand, affreux grigou mais excellent écrivain, évoque ainsi dans 2 émissions (diffusées sur FR3 les 7 et 14 mars 1976 et tournées en 1970 et 1971) d'une heure chacune, l'enfance dorée (il est le fils d'un diplomate, d'Eugène Morand), sa fierté d'avoir vécu l'époque où Paris était une "capitale culturelle" (comme Londres ou Vienne), c'est-à-dire au tournant du XXème siècle, ses amitiés avec Marcel Schwob, Jean Giraudoux, Marcel Proust, Berthelot - ministre des Affaires Etrangères françois révoqué en 1926 je crois -, les portraits de ville, le culte de la vitesse (ah, les débuts de l'automobile et les torpédos trépidantes des années 1920), et.... Venise(s), du comte Volpi aux hippies (la rime est facile). Bien sûr, le choix de la carrière littéraire aux dépens de la carrière diplomatique (il raconte sa fierté d'avoir réussi le "grand concours" du Quai d'Orsay) est enjolivé. Mais, il ressort de cet entretien, une grande humanité sinon une certaine foi.

Pierre-André Boutang était certes maurassien, mais un interlocuteur attentif aux prérogatives de la culture. A ce titre, il est assez triste de voir combien les "commis de la culture" meurent dans une certaine indifférence. En revanche, on peut attendre de l'INA une certaine publicité et de la double soirée offerte par Arte un retentissement.
Avec des moyens chichement comptés, une ambition raisonnable, il a assuré le lien entre la télévision des instituteurs (celle des années 1960 : Claude Santelli, Pierre Dumayet, Max-Pol Fouchet) et la télévision culturelle réduite aux acquêts (la nôtre).

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du réalisateur et producteur de télévision Pierre-André Boutang (1937-2008)

Message par condorcet le Mer 27 Aoû - 19:50

A propos des portraits de ville, ceux de Thomas Mann valent le détour.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du réalisateur et producteur de télévision Pierre-André Boutang (1937-2008)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum