venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

Venise s'expose à Bâle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Venise s'expose à Bâle...

Message par ESPERIA le Dim 16 Nov - 13:23

Sûrement une belle expo... : à lire ce qui suit, j'ai eu envie de vous en faire profiter...dommage que cela se passe loin de "ma casa"...j'y serais allée sans héistation..car tous ces peintres...les Guardi et Canaletto, ils m'ont toujours accompagnée dans mes visites...et je ne me laisse pas de les revoir..il y a toujours quelque chose de nouveau à y découvrir... bounce


"L'histoire d'une ville, indissociable, de par ses richesses, de l'histoire de l'art: la Fondation Beyeler expose les lumières et les «vedute» de la Sérénissime, qui a toujours inspiré les artistes, parfois malgré eux, comme Monet...

«Personne n'entre à Venise en étranger», disait un guide de voyage en 1842.
«Et personne n'entre chez Beyeler sans connaître Venise», pourrait-on ajouter.

La magie de la nouvelle exposition de la fondation de Riehen, dans la campagne bâloise, n'en est que plus saisissante: tout le monde a en mémoire un Canaletto ou un Turner, un Monet ou un Guardi ( bounce ) inspiré par la célèbre cité. Mais l'éclairage donné par le commissaire d'exposition Martin Schwander leur (re)donne une beauté et un sens particuliers.

L'exposition «Venise, de Canaletto et Turner à Monet», à voir jusqu'au 25 janvier 2009, est, de fait, un retour sur mythe. Le mythe d'une cité qui a attiré les artistes du monde entier, artistes qui, en retour, ont nourri ce mythe en diffusant de la ville force images poétiques.

«Trop beau pour être peint», avait décrété Claude Monet, qui s'était longtemps refusé au voyage vénitien avant d'y séjourner deux mois, en 1908, à l'âge de 68 ans. La série de 37 tableaux qu'il commença à y réaliser (il les a terminés dans son atelier de Giverny les années suivantes) lui donnent tort.
La peinture sait très bien que faire des excès de beauté.

Grande époque finissante
De façon pertinente, l'exposition commence avec les derniers peintres vénitiens de la grande époque de Venise, Canaletto (1697-1768) et Francesco Guardi (1712-1793). Nés après les luttes permanentes contre les Turcs au 17e siècle, les deux artistes mourront juste avant l'abolition de la République de Venise par Bonaparte en 1797.

Nul Véronèse, Tintoret ou Tiepolo dans l'exposition Sad . Mais cela donne au parcours davantage d'unité. Des deux grands «védutistes» (les vedute sont les vues de villes, typiquement celles de Venise) au Monet d'il y a un siècle, le fil rouge est évident.

Le Grand Canal («la plus belle rue qui soit en tout le monde et la mieux maisonnée», avait écrit le chroniqueur français Philippe de Commines en 1495), le Palais ducal et la lumière si particulière fondant terre, mer et ciel se retrouvent d'une époque à l'autre, d'un style à l'autre. Mais ils ne sont jamais aussi clairs et transparents que chez Canaletto, qui ouvre l'exposition.

Pour l'historien d'art André Chastel («L'art italien»), Canaletto et Guardi sont ceux «qui iront le plus loin possible vers une peinture pure, sans thèmes antiques ou religieux, ce qui annonce déjà le 19e siècle.» Il n'est donc pas étonnant de retrouver ces deux maîtres au début de l'exposition bâloise.

Centre culturel
Deux maîtres bien différents. A la netteté cristalline de Canaletto, Guardi oppose des vues plus «floues», où la touche est plus présente. Comme si l'impressionnisme n'était pas loin.

Mais, avant cela, il y aura encore d'autres voyageurs. Centre artistique, culturel et intellectuel au 16e siècle, Venise a commencé à attirer des pèlerins de toutes sortes au plus tard au 17e siècle. Ce flot ne s'interrompra jamais.

La lumière de Turner
Après Guardi, le visiteur plonge dans une presque pénombre qui met encore plus en valeur les tableaux de William Turner (1775-1851), qui y fit trois voyages (1819, 1833 et 1840).

Les deux tableaux «En allant au bal» et «En retournant du bal» (1846) laissent éclater la lumière de façon abstraite. Le ciel est comme déchiré par la lumière du peintre.

Puis viennent Manet, Renoir et surtout Monet, qui a droit à un des plus grands ensembles de cette exposition. L'obsession du Français pour la «ville-nénuphar» (expression de Paul Morand) le pousse à explorer les matières comme nul autre.

L'eau d'abord, les palazzi ensuite
Sa série du Palais Contarini coupe systématiquement le bâtiment au deux tiers de sa hauteur, pour donner tout le premier plan aux miroitements de la lagune, bleue, verte ou violette. Magnifiquement mise en valeur, seule au milieu d'une paroi, la «Gondole à Venise» est une intrigante tache beige au milieu de l'eau.

L'autre grand ensemble de l'exposition est consacré à James McNeill Whistler bounce (1834-1903), qui avait ramené de Venise 100 pastels et 52 eaux-fortes. Les sujets moins glorieux l'intéressent, les arrières-cours, les passants, pas forcément riches.

En cela, il montre la voie à un artiste moins connu, John Singer Sargent (1856-1925), un Américain hôte régulier de Venise, comme nombre de ses compatriotes à la fin du 19e siècle. A grands traits expressifs, le peintre dessine un monde moins glorieux, choisissant souvent de surprenants angles de vues.

Intéressant contre-point, un choix de la collection de photographies historiques Herzog, de Bâle, permet de voir Venise «telle qu'elle était» dans les années 1870, sous l'objectif de Carlo Ponti et de Carlo Naya. Eux aussi ont contribué au succès désormais pleinement touristique de la Venise italienne depuis 1866. La première Biennale ouvrira ses portes en 1895.

Autre photographe, mais contemporain, le Belge David Claerbout propose une expérience sensorielle intéressante: ses clichés architecturaux de Venise sont projetés dans le noir et il faut un moment à l'œil pour commencer à distinguer les contours des bâtiments. Des ombres que les peintres des siècles passés ont heureusement depuis longtemps immortalisés.

"swissinfo, Ariane Gigon à Reihen (Bâle)"

--------------------------------------------------------------------------------

Esperia,
Bon dimanche à tous,
flower

ESPERIA

Nombre de messages : 367
Localisation : Noisy Le Sec (93 France)
Date d'inscription : 17/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Fanfan le Dim 16 Nov - 14:09

http://www.beyeler.com/fondation/f/html_11sonderaus/35venedig/00_intro.php

Je venais pour vous donner l'info aussi (les grandes Fanfans se rencontrent!)
Oui...dommage ... c'est un peu loin!

Fanfan

Nombre de messages : 2484
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Fanfan le Dim 16 Nov - 14:14

Et là... des mêmes et des autres...

http://www.swissinfo.ch/fre/multimedia/galeries_photos.html?siteSect=15075&sid=9875164

Fanfan

Nombre de messages : 2484
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Agnès le Dim 16 Nov - 16:10

Bâle , de Liège , si mes souvenirs sont bons , ça nous donne environ 5, 7 h en voiture drunken .... je passais par là lorsque je partais en vacances dans les Abruzzes drunken
Le palazzo Contarini de Monet , subtile mélange de bleus, de violets et de verts s'expose dans mon hall d'entrée Cool :star: :star: :star: .... acheté chez Ikea il y 15 ans Smile
Canaletto , c'est mon idole absolue bounce et quand on aime les vedutistes et qu'on craque pour Antonio Canal , on ne peut que craquer pour Guardi ....
Il y a des jours où j'aimerais être suisse . drunken .....

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par douille le Dim 16 Nov - 16:48

BâLe si on part de Liége vers 5h30 on est là bas pour midi...

très belle ville

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Fanfan le Dim 16 Nov - 16:51

Une découverte :
La Lagune de l’âme - Pietro Fragiacomo
Quelle lumière!

Quelques autres de Pietro ( un impressioniste italien)qui si j'ai bien compris a du exposer à une des premières biennales.
http://www.reproarte.com/artiste/869_Pietro+Fragiacomo/index.html

Fanfan

Nombre de messages : 2484
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Agnès le Dim 16 Nov - 16:57

... j'adore sa vision de la Piazza ! bounce
Merci , Fanfan , pour le lien . flower

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Suisse...Belgique...Ombres..lumière

Message par ESPERIA le Dim 16 Nov - 20:13

....allez .... Liège Bâle....pas si loin !!! ce serait bien, hien, d'y aller faire un petit tour..
De Paris....c'est faisable..mais...

Merci à Fanfan pour ce beau lien...oui, effectivement, la lumière...fait ressortir les édifices et rend le peinture très réelle.
Ombres et lumières...deux mots qui résonnent toujours dans un coin de la tête quand on peint..quand on a compris cela bounce tout semble évident et presque facile...parfois on se crispe sur l'ombre et si on se concentre sur la lumière, comme d'un coup de baguette magique le sujet apparaît..miracle !!

Moi aussi, je me vois bien suisse parfois... bounce ... mais pour le chocolat..mais je pourrai tout aussi bien être belge pour cela, non ??

Esperia,
(De France !)
flower

ESPERIA

Nombre de messages : 367
Localisation : Noisy Le Sec (93 France)
Date d'inscription : 17/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venise s'expose à Bâle...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum