venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

Comment serais-je si J'habitais Venise???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par douille le Lun 16 Mar - 23:08

Allez-hop un bon petit sujet de fond comme douille les aime....

Voilà, on vit tous peinards à 100 - 300 - 500 ou même 1000 km de la sérénissime, on s'exprime entre francophones, d'après nos moyens on y va 1 semaine tous les 3 ans, 1 semaine par an, 1 mois par an, 6 mois par an, 11 mois par an... Mais bon on est rarement des "vrais"...

On aime bien polémiquer sur l'inutilité ou l'utilité d'un pont, le MOSE, le métro, ligne de vapo réservée qu'on utilisera comme "touriste" ou promeneur si vous préférez...


Mais bon, si on y vivait vraiment??? à payer cher un loyer, à devoir prendre 1 ou 2 vapo avant de prendre un bus ou train??? Serions-nous pareils?? Devoir avoir les pieds dans la flotte 10 fois par an (j'ai pas fait le Viet-nam mais j'ai quand même du me balader 1 journée en bottes pour un 110, c'était cocasse mais j'en ferais pas une habitude)...

Quel serait notre avis?? Serions nous d'accord avec la municipalité, avec les 60.000 habitants qui ne sont peut-être plus que des privilégiés ou aurions-nous simplement fuit ce paradis qui serait peut-être un enfer si on y vivait???

Personnellement ça ne serait pas possible... Le secteur dans lequel je bosse est moins bien rémunéré et sécurisé en Italie, les endroits où je pourrais "exercer" sont loin de Venise... bref, je devrais me lever à 5h30 du mat' tous les jours pour avoir du mal à payer mon loyer comme résultat...

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Lun 16 Mar - 23:41

http://www.youtube.com/watch?v=MYRajKfZYb0
Je préfère être propriétaire lol!

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Agnès le Mar 17 Mar - 1:25

condorcet a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=MYRajKfZYb0
Je préfère être propriétaire lol!

.... je n'ai ni bu , ni fumé la moquette geek mais quoi qu'il en soit , lorsque je clique sur ce lien , Condorcet , je tombe sur "Paint it black " des Rolling Stones . Shocked
Hormis le fait que ce soit un grand classique , j'ai du mal à connecter avec le sujet qui nous occupe scratch
Ce serait gentil de me faire une traduction lol! .... y -a-t-il une idée profonde qui m'aurait échappée? geek

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Agnès le Mar 17 Mar - 1:44

douille a écrit:Allez-hop un bon petit sujet de fond comme douille les aime....

Voilà, on vit tous peinards à 100 - 300 - 500 ou même 1000 km de la sérénissime, on s'exprime entre francophones, d'après nos moyens on y va 1 semaine tous les 3 ans, 1 semaine par an, 1 mois par an, 6 mois par an, 11 mois par an... Mais bon on est rarement des "vrais"...

On aime bien polémiquer sur l'inutilité ou l'utilité d'un pont, le MOSE, le métro, ligne de vapo réservée qu'on utilisera comme "touriste" ou promeneur si vous préférez...


Mais bon, si on y vivait vraiment??? à payer cher un loyer, à devoir prendre 1 ou 2 vapo avant de prendre un bus ou train??? Serions-nous pareils?? Devoir avoir les pieds dans la flotte 10 fois par an (j'ai pas fait le Viet-nam mais j'ai quand même du me balader 1 journée en bottes pour un 110, c'était cocasse mais j'en ferais pas une habitude)...

Quel serait notre avis?? Serions nous d'accord avec la municipalité, avec les 60.000 habitants qui ne sont peut-être plus que des privilégiés ou aurions-nous simplement fuit ce paradis qui serait peut-être un enfer si on y vivait???

Personnellement ça ne serait pas possible... Le secteur dans lequel je bosse est moins bien rémunéré et sécurisé en Italie, les endroits où je pourrais "exercer" sont loin de Venise... bref, je devrais me lever à 5h30 du mat' tous les jours pour avoir du mal à payer mon loyer comme résultat...

C'est évident que notre statut de touristes - même s'il est plus d'un jour - n'a rien en commun avec la vie in situ . Rolling Eyes
Et c'est sûr aussi que les contraintes sont bien présentes mais je ne peux m'empêcher de penser que ces contraintes sont là également pour ces privilégiés restant dans la cité et qu'ils ont choisi de leur plein gré d'y rester , justement . Car c'est certain que pour vivre à Venise , il faut avoir les reins solides , au propre comme au figuré et un porte-feuille qui suit les fluctuations Rolling Eyes
Ceci dit , il reste aussi " des gens du peuple" , à Venise . Principalement des personnes plus agées qui y sont nées , qui y ont toujours vécu et qui veulent y mourir .Alors j'imagine bien que par ces temps difficiles , la débrouillardise est maître , que les gens réapprennent à communiquer , à s'entraider , à s'épauler .... rien que pour celà , la crise a peut-être quelque chose de bon , tout compte fait . drunken
Quand on vit à Venise , on suit le mouvement , on se presse calmement . drunken Les choses n'iront pas mieux ou s'arrangeront plus vite en s'énervant .... Mais celà , c'est la mentalité de toute la péninsule .
Je comprends parfaitement que les jeunes s'exilent à Mestre ou ailleurs . J'ai une connaissance qui habitait dans un appartement à 1500 euros de loyer geek ( du côté de san Girolamo) , et qui , pour s'en sortir , avait un colocataire . Depuis , il est parti sur Mestre .

Mais en ce qui me concerne , et vu que vivre à Venise est le rêve de ma vie , si j'en avais les moyens et la possibilité , je foncerais tête baissée et tenterais le coup . bounce .... quitte peut-être à me casser la gueule mais je ne finirais pas mes jours sans avoir essayé .
Sachant très bien que ce ne serait pas tous les jours rose et que les difficultés seraient au rendez-vous ..... comme ici , d'ailleurs . Et où que l'on soit .
Alors , si on a le luxe de choisir , pourquoi pas dans la ville que nous adorons ?

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Mar 17 Mar - 16:11

Agnès a écrit:
condorcet a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=MYRajKfZYb0
Je préfère être propriétaire lol!

.... je n'ai ni bu , ni fumé la moquette geek mais quoi qu'il en soit , lorsque je clique sur ce lien , Condorcet , je tombe sur "Paint it black " des Rolling Stones . Shocked
Hormis le fait que ce soit un grand classique , j'ai du mal à connecter avec le sujet qui nous occupe scratch
Ce serait gentil de me faire une traduction lol! .... y -a-t-il une idée profonde qui m'aurait échappée? geek

Paint it black a souvent été associé au Vietnam et comme Douille disait "j'ai pas fait le Viet-nâm"... c'était un clin d'oeil. Pas d'idée profonde, juste un clin d'oeil.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Mar 17 Mar - 16:36

Agnès a écrit:
douille a écrit:Allez-hop un bon petit sujet de fond comme douille les aime....

Voilà, on vit tous peinards à 100 - 300 - 500 ou même 1000 km de la sérénissime, on s'exprime entre francophones, d'après nos moyens on y va 1 semaine tous les 3 ans, 1 semaine par an, 1 mois par an, 6 mois par an, 11 mois par an... Mais bon on est rarement des "vrais"...

On aime bien polémiquer sur l'inutilité ou l'utilité d'un pont, le MOSE, le métro, ligne de vapo réservée qu'on utilisera comme "touriste" ou promeneur si vous préférez...


Mais bon, si on y vivait vraiment??? à payer cher un loyer, à devoir prendre 1 ou 2 vapo avant de prendre un bus ou train??? Serions-nous pareils?? Devoir avoir les pieds dans la flotte 10 fois par an (j'ai pas fait le Viet-nam mais j'ai quand même du me balader 1 journée en bottes pour un 110, c'était cocasse mais j'en ferais pas une habitude)...

Quel serait notre avis?? Serions nous d'accord avec la municipalité, avec les 60.000 habitants qui ne sont peut-être plus que des privilégiés ou aurions-nous simplement fuit ce paradis qui serait peut-être un enfer si on y vivait???

Personnellement ça ne serait pas possible... Le secteur dans lequel je bosse est moins bien rémunéré et sécurisé en Italie, les endroits où je pourrais "exercer" sont loin de Venise... bref, je devrais me lever à 5h30 du mat' tous les jours pour avoir du mal à payer mon loyer comme résultat...

C'est évident que notre statut de touristes - même s'il est plus d'un jour - n'a rien en commun avec la vie in situ . Rolling Eyes
Et c'est sûr aussi que les contraintes sont bien présentes mais je ne peux m'empêcher de penser que ces contraintes sont là également pour ces privilégiés restant dans la cité et qu'ils ont choisi de leur plein gré d'y rester , justement . Car c'est certain que pour vivre à Venise , il faut avoir les reins solides , au propre comme au figuré et un porte-feuille qui suit les fluctuations Rolling Eyes
Ceci dit , il reste aussi " des gens du peuple" , à Venise . Principalement des personnes plus agées qui y sont nées , qui y ont toujours vécu et qui veulent y mourir .Alors j'imagine bien que par ces temps difficiles , la débrouillardise est maître , que les gens réapprennent à communiquer , à s'entraider , à s'épauler .... rien que pour celà , la crise a peut-être quelque chose de bon , tout compte fait . drunken
Quand on vit à Venise , on suit le mouvement , on se presse calmement . drunken Les choses n'iront pas mieux ou s'arrangeront plus vite en s'énervant .... Mais celà , c'est la mentalité de toute la péninsule .
Je comprends parfaitement que les jeunes s'exilent à Mestre ou ailleurs . J'ai une connaissance qui habitait dans un appartement à 1500 euros de loyer geek ( du côté de san Girolamo) , et qui , pour s'en sortir , avait un colocataire . Depuis , il est parti sur Mestre .

Mais en ce qui me concerne , et vu que vivre à Venise est le rêve de ma vie , si j'en avais les moyens et la possibilité , je foncerais tête baissée et tenterais le coup . bounce .... quitte peut-être à me casser la gueule mais je ne finirais pas mes jours sans avoir essayé .
Sachant très bien que ce ne serait pas tous les jours rose et que les difficultés seraient au rendez-vous ..... comme ici , d'ailleurs . Et où que l'on soit .
Alors , si on a le luxe de choisir , pourquoi pas dans la ville que nous adorons ?

Tout cela reste du domaine de l'hypothèse : "si je pouvais, je ferais". L'idée d'adosser la résidence vénitienne à des revenus est déjà très utopique. Douille a profondément raison de dire qu'il y a un gouffre entre le penser et l'agir, le touriste qui reste à distance et se cantonne dans le loisir même oisif (l'otium cher à Cicéron) et l'habitant qui remplit deux des trois tâches de la "vita activa" chère à Hannah Arendt : le travail et l'action (politique). Il me serait difficile d'habiter à Venise sans essayer de secouer le cocotier pour éviter le syndrome de l'Atlantide annoncée : et pourtant, ceux qui, de Volpi à Cacciari, tentent de conjurer le sort n'ont fait que précipiter les choses, alors... Je crois que pour habiter à Venise sans y être né ou y avoir des parents, il y faut beaucoup de convictions et de capacité à inverser une évolution que beaucoup (à tort ou à raison ?) jugent inéluctables, à moins que, à l'image de Philippe Sollers, on ne préfère une "vita contemplativa" assez proche de certains philosophes.
Habiter Venise, c'est préférer Socrate ou Marc Aurèle à Diogène.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par douille le Mar 17 Mar - 22:15

condorcet a écrit:....à moins que, à l'image de Philippe Sollers, on ne préfère une "vita contemplativa" assez proche de certains philosophes..

Et c'est souvent cette image qu'on reçoit... Le gentil monsieur de tramezzinimag est une crème mais il est souvent "contre tout"... parfois jusqu'au paradoxe: Il est cocasse de pester contre le tourisme alors qu'on est responsable d'un site en français sur Venise...

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Invité le Mar 17 Mar - 22:32

Moi aussi j'ai pensé à m'installer à Venise, évidemment. Et j'ai rencontré des gens qui l'ont fait. Et j'ai rencontré des vénitiens aussi. Et j'ai compris que même un congé sabatique d'un an ne fera pas de moi une vénitienne.
Pour l'instant (et j'y réfléchis sérieusement), je ne vois pas comment pratiquement, je pourrais vivre à Venise. Ou plutôt, si, je le vois trop bien, et cela me répugne. Car la seule solution que je voie c'est travailler dans le tourisme. C'est-à-dire, entretenir le fléau. Mais en plus, vu que je suis difficile, je ne veux pas être serveuse dans un resto ou réceptioniste dans un hôtel. Non, je veux un métier relativement satisfaisant intellectuellement... guide touristique ? Oui, je connais Venise, je peux encore apprendre un peu, me lancer dans un doctorat autofinancé sur la Sérénissime, utiliser au maximum mon potentiel linguistique et faire la guide touristique. Mais non, je ne veux pas alimenter l'industrie du tourisme. Alors ? Libraire, mon rêve, libraire... eh bien vue la concurrence, je crois que j'aurais meilleur temps à reprendre la vieille librairie de ma ville de province : elle a un monopole, en ces temps de crise, c'est plus sûr. Et encore ? Mon métier initial, ce n'est même pas la peine d'y penser (j'ai envoyé un jour un CV à Murano, jamais eu de réponse). Mon métier actuel ? Oui, il doit y avoir de quoi faire à Mestre ou même Venise... et après ? Payée une misère pour bosser 70 heures par semaine et vivre dans un studio insalubre ? Sans compter qu'en Italie, tout se joue au piston, je fais comment pour rentrer dans la place ? Et ma vie me permettrait-elle de profiter de Venise ? C'est comme Paris, j'adore Paris, mais en touriste... pas en travailleur, c'est invivable ! Donc mon sort de touriste me convient, pour l'instant... si un jour j'ai une idée de génie, une solution, je vous en ferai part !

Pour ce qui est du Monsieur tout-le-monde vénitien, c'est système D. Les jeunes (i.e. moins de 50 ans) veulent tous déserter cette ville qu'ils ne reconnaissent plus et où ils n'ont aucun avenir. Je connais des déserteurs, ils vivent en Hollande, par exemple... et ceux qui n'ont pas les moyens de déserter, ils ont un sort peu enviable, se lèvent le matin en se demandant comment ils vont gagner leur pain de la journée... Venise, Europe, XXIème siècle...
Les plus anciens sont si attachés à leur ville, effectivement, ils ne veulent plus bouger. Mais certains sont obligés, par manque d'argent.

Et ceux qui sont venus habiter à Venise comme nous le ferions pour réaliser notre rêve ? Le seul que je connais qui a bien réussi son coup, ne l'a pas fait par rêve, il a trouvé un filon à touristes qui lui rapporte beaucoup d'argent. C'est Venise, ça aurait pu être Naples. Mais il fallait y penser et oser se lancer. Les autres ? Vendeurs, serveurs, guides... et pas beaucoup de temps et d'argent pour en profiter.

Bref, à mon avis, la seule solution, c'est d'avoir beaucoup d'argent au départ et vivre sur ses rentes, ou bien trouver l'idée de génie... ou continuer à faire les touristes. Je ne suis jamais allée en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud, ni en Océanie, mais je vais plusieurs fois par an à Venise...
Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Mar 17 Mar - 23:34

douille a écrit:
condorcet a écrit:....à moins que, à l'image de Philippe Sollers, on ne préfère une "vita contemplativa" assez proche de certains philosophes..

Et c'est souvent cette image qu'on reçoit... Le gentil monsieur de tramezzinimag est une crème mais il est souvent "contre tout"... parfois jusqu'au paradoxe: Il est cocasse de pester contre le tourisme alors qu'on est responsable d'un site en français sur Venise...

C'est que Monsieur, contempteur du libéralisme économique et entrepreneurial et chantre d'Alain Juppé, est aussi propriétaire d'une maison dans le Dorsoduro, près du rio de la Toletta : il voudrait avoir sa Venise à lui, sans aucun vilain touriste...

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par douille le Mar 17 Mar - 23:48

condorcet a écrit:C'est que Monsieur, contempteur du libéralisme économique et entrepreneurial et chantre d'Alain Juppé, est aussi propriétaire d'une maison dans le Dorsoduro, près du rio de la Toletta : il voudrait avoir sa Venise à lui, sans aucun vilain touriste...

Alors pourquoi faire un site "touristique"???

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par douille le Mar 17 Mar - 23:50

Mathilde a écrit:Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?

L'éternelle question: faire de sa passion son quotidien est-il un bon choix??? ça ne laisse plus de place pour s'évader...

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Mar 17 Mar - 23:51

Mathilde a écrit:Moi aussi j'ai pensé à m'installer à Venise, évidemment. Et j'ai rencontré des gens qui l'ont fait. Et j'ai rencontré des vénitiens aussi. Et j'ai compris que même un congé sabatique d'un an ne fera pas de moi une vénitienne.
Pour l'instant (et j'y réfléchis sérieusement), je ne vois pas comment pratiquement, je pourrais vivre à Venise. Ou plutôt, si, je le vois trop bien, et cela me répugne. Car la seule solution que je voie c'est travailler dans le tourisme. C'est-à-dire, entretenir le fléau. Mais en plus, vu que je suis difficile, je ne veux pas être serveuse dans un resto ou réceptioniste dans un hôtel. Non, je veux un métier relativement satisfaisant intellectuellement... guide touristique ? Oui, je connais Venise, je peux encore apprendre un peu, me lancer dans un doctorat autofinancé sur la Sérénissime, utiliser au maximum mon potentiel linguistique et faire la guide touristique. Mais non, je ne veux pas alimenter l'industrie du tourisme. Alors ? Libraire, mon rêve, libraire... eh bien vue la concurrence, je crois que j'aurais meilleur temps à reprendre la vieille librairie de ma ville de province : elle a un monopole, en ces temps de crise, c'est plus sûr. Et encore ? Mon métier initial, ce n'est même pas la peine d'y penser (j'ai envoyé un jour un CV à Murano, jamais eu de réponse). Mon métier actuel ? Oui, il doit y avoir de quoi faire à Mestre ou même Venise... et après ? Payée une misère pour bosser 70 heures par semaine et vivre dans un studio insalubre ? Sans compter qu'en Italie, tout se joue au piston, je fais comment pour rentrer dans la place ? Et ma vie me permettrait-elle de profiter de Venise ? C'est comme Paris, j'adore Paris, mais en touriste... pas en travailleur, c'est invivable ! Donc mon sort de touriste me convient, pour l'instant... si un jour j'ai une idée de génie, une solution, je vous en ferai part !

Pour ce qui est du Monsieur tout-le-monde vénitien, c'est système D. Les jeunes (i.e. moins de 50 ans) veulent tous déserter cette ville qu'ils ne reconnaissent plus et où ils n'ont aucun avenir. Je connais des déserteurs, ils vivent en Hollande, par exemple... et ceux qui n'ont pas les moyens de déserter, ils ont un sort peu enviable, se lèvent le matin en se demandant comment ils vont gagner leur pain de la journée... Venise, Europe, XXIème siècle...
Les plus anciens sont si attachés à leur ville, effectivement, ils ne veulent plus bouger. Mais certains sont obligés, par manque d'argent.

Et ceux qui sont venus habiter à Venise comme nous le ferions pour réaliser notre rêve ? Le seul que je connais qui a bien réussi son coup, ne l'a pas fait par rêve, il a trouvé un filon à touristes qui lui rapporte beaucoup d'argent. C'est Venise, ça aurait pu être Naples. Mais il fallait y penser et oser se lancer. Les autres ? Vendeurs, serveurs, guides... et pas beaucoup de temps et d'argent pour en profiter.

Bref, à mon avis, la seule solution, c'est d'avoir beaucoup d'argent au départ et vivre sur ses rentes, ou bien trouver l'idée de génie... ou continuer à faire les touristes. Je ne suis jamais allée en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud, ni en Océanie, mais je vais plusieurs fois par an à Venise...
Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?

C'est très vrai.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Mar 17 Mar - 23:52

douille a écrit:
Mathilde a écrit:Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?

L'éternelle question: faire de sa passion son quotidien est-il un bon choix??? ça ne laisse plus de place pour s'évader...

C'est très vrai aussi.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par lorenzo di venezia le Jeu 19 Mar - 3:08

Mathilde a écrit: Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?
douille a écrit: L'éternelle question: faire de sa passion son quotidien est-il un bon choix??? ça ne laisse plus de place pour s'évader...
condorcet a écrit: C'est très vrai.
je ne sais que penser...
en fait ....je suis plus vieux que vous ....
je veux faire de venise mon quotidien....pas ma passion
et je peux le faire ...mais peut etre au prix de ne plus laisser de place à mes évasions alors j'hésite encore 5 a 10 ans
mais au fond vous êtes d'accord avec moi . ce qui vous arrête c'est les moyens...vous n'êtes pas si passionnés que ça
nous ne sommes que de "doux dingues"
meme douille reve de ce qu'il ferait de son million d'euro
et moi d'acheter le 1 santa croce.....pour en faire ma tanière ,le point de départ de mes évasions et le point de rencontre de mes amitiés
je ne suis pas vénitien mais je ne suis pas touriste non plus
je ne voyage pas a venise, je rentre chez moi. pas de passion, une "simple " constatation....une banale certitude....
ou alors je suis peut etre aussi un peu plus dingue que vous
baci a tutti

_________________
VIVI COME SE DOVESSI MORIRE ORA,PENSA COME SE NON DOVESSI MORIRE MAI

lorenzo di venezia

Nombre de messages : 1378
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par douille le Jeu 19 Mar - 8:28

lorenzo di venezia a écrit:mais au fond vous êtes d'accord avec moi . ce qui vous arrête c'est les moyens...vous n'êtes pas si passionnés que ça
nous ne sommes que de "doux dingues"
meme douille reve de ce qu'il ferait de son million d'euro

qu'entends tu par moyen???

j'ai les moyens pour vivre en Belgique, vivre à Venise me priverai de mes moyens et coûterai plus cher...

si par contre je gagne à Euromillion ça fera un gros riche de plus à Venise, la ville en a-t-elle Besoin???

douille

Nombre de messages : 662
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 05/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Jeu 19 Mar - 12:22

lorenzo di venezia a écrit:Mathilde a écrit: Et puis finalement, le charme de Venise ne vient-il pas du fait qu'elle est inaccessible ?
douille a écrit: L'éternelle question: faire de sa passion son quotidien est-il un bon choix??? ça ne laisse plus de place pour s'évader...
condorcet a écrit: C'est très vrai.
je ne sais que penser...
en fait ....je suis plus vieux que vous ....
je veux faire de venise mon quotidien....pas ma passion
et je peux le faire ...mais peut etre au prix de ne plus laisser de place à mes évasions alors j'hésite encore 5 a 10 ans
mais au fond vous êtes d'accord avec moi . ce qui vous arrête c'est les moyens...vous n'êtes pas si passionnés que ça
nous ne sommes que de "doux dingues"
meme douille reve de ce qu'il ferait de son million d'euro
et moi d'acheter le 1 santa croce.....pour en faire ma tanière ,le point de départ de mes évasions et le point de rencontre de mes amitiés
je ne suis pas vénitien mais je ne suis pas touriste non plus
je ne voyage pas a venise, je rentre chez moi. pas de passion, une "simple " constatation....une banale certitude....
ou alors je suis peut etre aussi un peu plus dingue que vous
baci a tutti

Venise est aujourd'hui un navire fantôme à la veille de l'engloutissement : la douceur du quotidien y est comme partout extrêmement trompeuse car elle danse sur un volcan. Les flux financiers qui traversent la ville s'assimilent à cette lave ou ces panaches qui sortent du sommet mais dans la cheminée, la température et la pression augmentent. Cette Venise-là est plus spectrale qu'enjôleuse : un million ou dix milliards d'euros n'y changeraient rien. Plus que de s'y installer, mon rêve consiste à l'observer sans être vu, à la manière du chat tapi dans la végétation.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Agnès le Jeu 19 Mar - 13:05

@
ce qui vous arrête c'est les moyens...vous n'êtes pas si passionnés que ça
@
... si nous n'étions pas des passionnés , nous ne serions pas ici et le forum n'aurait aucune raison d'être . Une passion n'est pas quantifiable . Elle est propre à chacun d'entre nous et nous la déclinons comme nous la resentons . Il y a des " passionnés" qui vivent à Venise et qui , en définitive , ne le sont pas plus que nous .... ils épatent la galerie . En la vivant de loin , par la force des choses et/ou des moyens , justement , elle est peut-être bien plus présente et bien plus ancrée ...... la preuve ..... nous sommes là .... tous les jours ..... fidèles .

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Jeu 19 Mar - 14:33

Exactement, c'est exactement cela.
Car les moyens n'ont pas grand chose à voir là-dedans. On peut faire beaucoup avec pas grand-chose et fort peu avec beaucoup (témoin le citoyen Pinault ou Massimo Cacciari qui, à la question "Vous n'entretenez pas un lien particulier avec Venise ? Vous ne pensez pas mourir ici", a répondu : "Non, vraiment, je pourrais mourir à New York, à Paris, à Istanbul. Je ne suis pas tellement attaché à mes racines. Ni à quoi que ce soit d'ailleurs. J'essaie plutôt d'avoir un sens de la distance. Sans distance, on ne peut être critique").
Bref, le nombre n'épuise pas le sens et la vénétophilie coule dans nos veines sans que nous ayons besoin d'en faire démonstration. Nous sommes fidèles à ce que nous croyons humblement être vrai pour Venise, pour nous-mêmes et en ce qui me concerne, ce que je crois que l'histoire doit être, ressentir, montrer, explorer. Il n'y a pas besoin de titres, de collation de grades pour cela : CartaVenezia, citoyen d'honneur, plaque commémorative, nom de rue, titre d'imposition "in situ".

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Fanfan le Jeu 19 Mar - 18:40

Je n'ai pas encore pris part à cette conversation...
Je ne rêve pas d'habiter en permanence à Venise.
Je souhaiterais juste (et là il y a bien sûr les moyens!) pouvoir y aller plus régulièrement...parce que je me sens bien là bas, je me sens dans ce lieu comme à la casa, le sourire aux lèvres...que j'ai toujours envie de m'y perdre et de la connaître de plus en plus intimement.
Je souhaite aussi le meilleur pour cette merveille restée debout jusqu'à aujourd'hui...et que je sens aussi sa fragilité...

Fanfan

Nombre de messages : 2484
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par condorcet le Jeu 19 Mar - 19:13

Si la Ca' da Mosto est libre... lol!

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par lorenzo di venezia le Lun 23 Mar - 10:02

j'ai trouve cette definition sur le net

Définition :
La tentation de Venise c'est ce rêve de vie pas forcément inaccessible mais qu'on refuse de rendre vrai (par devoir, peur, ambition, responsabilités, etc...). Souvent une passion, une envie vraie mais un peu folle. On peut la considérer comme un rêve frustré ou abandonné pour de bonnes ou mauvaises raisons. C'est un idéal souvent un peu sur valorisé auquel on pense avec regret et envie sans forcer le destin pour l'atteindre.
Exclamation Question scratch

_________________
VIVI COME SE DOVESSI MORIRE ORA,PENSA COME SE NON DOVESSI MORIRE MAI

lorenzo di venezia

Nombre de messages : 1378
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Agnès le Mar 19 Juin - 16:35

....je me verrais bien à Venise , réincarnée en chat
...un bon gros Surian dodu, à la fourrure luxuriante et douce, qui accrocherait les grains de soleil en été et les flocons de neige en hiver drunken
...una Suriana , sortant le soir , retrouvant des congénères sur la verra d'un pozzo et refaisant Venise , tutta la notte
...Et comme je ne serais pas une de ces vulgaires chattes de gouttière queen , tous les palazzi seraient ma maison, les Mamma gatti seraient à mes pattes et, fidèle à ma précédente vie d'humaine, j'irais me lover dans la gondole de Luigi, qui me prendrait d'affection et qui , tout en me caressant derrière les oreilles, me raconterait de jolies histoires......
flower

_________________
Avec le temps et la patience , la feuille du mûrier devient satin .
Proverbe chinois.

Agnès

Nombre de messages : 1603
Localisation : ....transitoire....
Date d'inscription : 04/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment serais-je si J'habitais Venise???

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum