venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

Maria Pia Pedani, "Venezia porta d'Oriente", Bologna, Il Mulino, 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maria Pia Pedani, "Venezia porta d'Oriente", Bologna, Il Mulino, 2010

Message par condorcet le Mer 15 Sep - 4:11

Vous l'aurez deviné, ce "Venise, porte d'Orient" vient d'être publié... en italien (donc pour la traduction française, il faudra attendre deux ans au mieux et sans doute au moins cinq), délaisse l'Empire byzantin au profit de l'Empire Ottoman. Embrassant plus de dix siècles (du VIIIème siècle à 1797), sa matière est large, son iconographie judicieusement choisie et assez riche, son plan chronologico-thématique attendu, l'appareil critique correct, l'index des noms bienvenu mais l'absence de cartes lui fait cruellement défaut. C'est qu'il s'agit d'un livre plutôt grand public qui demande malgré tout quelques rudiments d'histoire et d'université pour ne pas se laisser distraire par cette manie qu'ont les spécialistes de présenter d'un bloc un éventail d'hypothèses, de querelles historiographiques, de perplexités persistantes. Cet ouvrage, si vous lisez l'italien ou êtes décidés à vous y confronter, mérite que l'on s'intéresse à lui car il reflète une bonne vulgarisation, venue à maturité au moment où le chercheur commence à prendre la mesure de son sujet.
Acheté à Rome dans une librairie située près du Vatican.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum