venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

Jacqueline de Romilly (in memoriam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacqueline de Romilly (in memoriam)

Message par condorcet le Dim 19 Déc - 19:02

Après Pierre-Emmanuel Vidal Naquet, Nicole Loraux et Jean-Pierre Vernant, Jacqueline de Romilly a rejoint les bras de Morphée. Sa disparition rend plus tangibles le dévouement sans partage qu'exige l'étude des humanités mais aussi la solitude de l'historien(ne) sur les sentes jonchées de pierres et d'herbes folles du temps. Une oraison funèbre met plus souvent en exergue les soucis du moment que les vertus prêtées à l'être disparu : on lit ici et là une gradation des honneurs (Concours général, Ulm, agrégation de lettres, chaire en Sorbonne et au Collège de France) qui ne sont rien d'autres que l'exaltation d'une méritocratie républicaine qui suscite l'admiration sans vraiment traduire l'originalité d'une pensée, les transports de l'être, les ressorts de l'aire culturelle d'adoption (la Grèce). La beauté de l'itinéraire de Jacqueline de Romilly transparaît dans son sens aigu de la dignité intellectuelle qui, sous le regard intransigeant de Clio, la vit glisser insensiblement de l'érudition helléniste vers la vulgarisation, d'une lumière l'autre.

Cet évanouissement insensible des humanités, les cahots de la nation grecque ressuscitée par le siècle dernier (le XIXe s) pour être mieux poignardée aujourd'hui contrastent douloureusement avec la beauté et la sérénité qui animent le passeur au fil de l'Elysée.

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum