venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

1 jour/1 événement. 10/11 juin 1310 : la conjuration de Tiepolo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1 jour/1 événement. 10/11 juin 1310 : la conjuration de Tiepolo

Message par condorcet le Ven 28 Déc - 14:10

D'après les ouvrages d'Alvise Zorzi et John Julius Norwich concernant l'histoire générale de Venise.

Depuis 1297, l'accès au Grand Conseil est réservé aux familles patriciennes de Venise (d'où le nom de clôture du Grand Conseil qui est donné à cet événement). Les grandes magistratures sont donc fermées au peuple mais en réalité, cette clôture correspond à un élargissement numérique et à une fermeture sociale du Grand Conseil dont la nomination des nouveaux membres est soumise à l'approbation des membres et de ses conseillers (le conseil restreint). 1297 correspond à la naissance du patriciat à Venise et conduit à une relative égalité entre les membres du Grand Conseil. Or, le doge se trouve en 1310 dans une fâcheuse posture puisque le pape Clément V a frappé Venise d'interdit l'année précédente. Pourquoi ? Le doge a voulu faire rentrer dans le rang, Ferrare, cité sous le contrôle de Venise depuis 1240. Ferrare s'est révoltée contre Venise et a obtenu le soutien du pape (qui siège en Avignon) : les troupes papales appuient Ferrare contre Venise. Or l'interdit est mauvais pour le commerce (qui, à Venise, tient une place prépondérante), ce qui pousse le doge à transiger et à obtenir la levée de l'interdit, moyennant le versement d'une forte somme (en florins d'or de Florence). Des émeutes populaires éclosent dans la ville au printemps 1310. C'est dans ce contexte troublé (les partisans du doge sont fragilisés et l'opportunité de l'élection du doge Pietro Gradenigo en 1289 fortement discutée) qu'éclate la conspiration de Tiepolo fomentée par Bajamonte Tiepolo, membre du Conseil des Quarante allié à l'un de ses parents Marco Querini, commandant de Castel Tebaldo, place-forte vénitienne tombée, lors de la guerre contre Ferrare, dans l'escarcelle papale. Il s'agit d'une tentative d'insurrection nobiliaire ratée contre le doge. Les insurgés (Bajamonte Querini et Marco Querini) critiquent le veto que le doge et ses conseillers peuvent exercer sur la nomination des nouveaux membres du Grand Conseil qui s'élargit pourtant, passant de 150 membres environ avant la réforme à 1017 membres en 1311) mais restent concentrés entre les mains d'un patriciat (et des grandes familles vénitiennes). Ils sont appuyés par le peuple qui y voit une occasion de piller les grands palais et de détruire les archives judiciaires. Prévenu par l'un des conjurés (Mario Dona), le doge parvient à mettre en échec la conspiration, Bajamonte Tiepolo négocie une condamnation à l'exil (ainsi que Marco Querini). L'une des conséquences importantes de la conspiration de 1310 est la création par le Grand Conseil du Conseil des Dix chargé de prévenir et de réprimer les insurrections.


Et les lendemains : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/jds_0021-8103_2004_num_2_1_1687


condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum