venezia in segreto-rivo alto
visiteur d'un jour ,
vous pouvez poser une question sur le forum "domande"
mais pour avoir accès a la totalité des catégories du forum réservées aux membres ,il faut vous inscrire .
laissez moi votre adresse mail pour que je puisse prendre contact avec vous,
ou ecrivez moi :bigmoustaches@free.fr
merci
l'administrateur
Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où “rivo alto” est hébergé ou les lois internationales.
Le faire peut vous mener à un bannissement immédiat et permanent, avec une notification à votre fournisseur d’accès à internet si nous le jugeons nécessaire. L’adresse IP de tous les messages est enregistrée pour aider au renforcement de ces conditions.
Vous acceptez que “rivo alto” supprime, édite, déplace ou verrouille n’importe quel sujet lorsque nous estimons que cela est nécessaire. En tant qu’utilisateur, vous acceptez que toutes les informations que vous avez entrées soient stockées dans notre base de données.
Bien que ces informations ne soient pas diffusées à une tierce partie sans votre consentement, ni “rivo alto”, ni phpBB ne pourront être tenus comme responsables en cas de tentative de piratage visant à compromettre les données.

quand la musique orchestre la polyphonie urbaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

quand la musique orchestre la polyphonie urbaine

Message par lorenzo di venezia le Mar 25 Nov - 21:43

Mélodies urbaines. La Musique dans les villes d’Europe (XVIe-XIXe siècles), sous la direction de Laure Gauthier et Mélanie Traversier, Paris : Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2008, EAN 9782840505631

"Caroline Giron-Panel, dans « Histoire urbaine et espaces musicaux à Venise, 1600-1797 », invite, quant à elle, à explorer l’interaction entre espace musical et urbanisme : « Une véritable géographie des espaces musicaux se met en place à l’époque moderne, alors même que l’émergence de nouveaux lieux consacrés à la musique fait évoluer la géographie urbaine. La frontière entre espace privé et espace public devient floue, tandis que la musique contribue fortement à l’élaboration d’une identité urbaine, et entre dans la construction du “mythe de Venise” ». L’architecture, en surcroît des pratiques religieuses, informa ainsi la musique à plusieurs chœurs, de même que la multiplication d’espaces musicaux secondaires modifia l’urbanisme vénitien, permettant le renaissance de quartiers marginaux, soutenue par ailleurs par les itinéraires musicaux suivis par les mélomanes et déterminés par des guides diffusés en Europe. La musique structure aussi souterrainement la vie de la cité, en ce que l’harmonie musicale sert de modèle politique."
Morgane Leray , "Villes-partitions : quand la musique orchestre la polyphonie urbaine", Acta Fabula, Ouvrages collectifs, URL : http://www.fabula.org/revue/document4656.php

_________________
VIVI COME SE DOVESSI MORIRE ORA,PENSA COME SE NON DOVESSI MORIRE MAI

lorenzo di venezia

Nombre de messages : 1378
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand la musique orchestre la polyphonie urbaine

Message par condorcet le Mar 25 Nov - 23:54

Fabula, site associatif regroupant les chercheurs en littérature, a récemment choisi de vendre une sélection d'ouvrages pour pérenniser ses activités.
Eh oui, ici comme ailleurs, l'argent public se fait rare. Allez donc savoir pourquoi scratch
http://www.fabula.org/librairie.php

condorcet

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum